Amir Valle



Ecrivain, critique littéraire et journaliste, Amir Valle (Cuba, 1967) est l’une des voix les plus remarquables de la littérature latino-américaine contemporaine.
L’écrivain uruguayen Augusto Roa Bastos a écrit à son sujet : « nous avons en Amir Valle l’un de ces narrateurs nés, peu nombreux, au regard incisif, d’une habileté incroyable pour son âge et chez qui on ressent de manière admirable le sens de l’appartenance littéraire et intellectuelle à son pays. ».
 
Auteur de plus de vingt livres (nouvelles, témoignages, essais et romans) publiés dans plusieurs pays et traduits en différentes langues, son œuvre a été récompensée par de nombreux prix, à l’étranger et à Cuba. Les plus récents sont :
– le Prix International du Roman Mario Vargas Llosa en 2006 pour Las palabras y los muertos,
– le Prix International Rodolfo Walsh en langue espagnole pour Jineteras,
– le Prix International du Roman Noir Ville de Carmona, en 2008, pour son roman Largas noches con Flavia.
 
Sa série de romans noirs composée de Las puertas de la noche (Espagne, 2001; Porto Rico, 2002 et Allemagne, 2005), Si Cristo te desnuda (Cuba, 2001; Espagne, 2002 et Allemagne, 2006); Entre el miedo y las sombras (Espagne,  2003 et Allemagne, 2007), et Santuario de sombras (Espagne, 2006 et Allemagne, 2008) a fait l’objet de commentaires élogieux de la critique et de la presse spécialisée internationale, et le Prix Novepol qui récompense le meilleur roman noir édité en Espagne a été décerné à son roman Santuario de Sombras en 2007.
Les Editions Planeta ont publié Jineteras (2006), considéré par la critique comme  le plus important bestseller de ces cinquante dernières années pour la littérature underground cubaine.
Les Editions Seix Barral ont publié en 2007 son roman Las palabras y los muertos qui a reçu les éloges enthousiastes de l’écrivain péruvien Mario Vargas Llosa.
 
Le recueil de nouvelles La nostalgie est un tango de Gardel est le premier livre de l’auteur traduit en français.